vendredi 23 novembre 2007

Week 9 : Révélations

Lundi et mardi, nous avons reçu la visite d'Anne Pearce et de Franz Lemaître (j'ai eu beau chercher, je n'ai trouvé aucun lien intéressant sur lui !).

Anne est une interprète basée à Londres. Elle travaille essentiellement sur le marché privé, et de temps à autre pour Bruxelles. Bruxelles a établi un système de "points" attribués à chaque interprète en fonction de plusieurs critères qui déterminent sa compétitivité. Par exemple, avoir une paire de langues recherchée donne un certain nombre de points ; vivre loin de Bruxelles en fait perdre.

Anne vit à Londres, ce qui lui fait perdre beaucoup de points. Circonstance atténuante, elle travaille de l'allemand vers l'anglais, une combinaison sous-représentée à Bruxelles ; c'est pourquoi on fait appel à elle de temps en temps.

Quant à Franz Lemaître, il est fonctionnaire au SCIC.

J'ai beaucoup apprécié la visite de ces deux interprètes, qui nous ont appris beaucoup de choses très intéressantes.

Commençons par Franz qui, en qualité d'interprète permanent à la Commission Européenne, nous a parlé de l'interprétation pour les institutions européennes. J'ai noté tout particulièrement que :
-les combinaisons à 3 langues ne sont pas acceptées sauf si elles comportent des paires recherchées à Bruxelles. Ainsi, ma combinaison français-anglais-espagnol ne les intéresse absolument pas, et je n'ai aucune chance d'être admis ne serait-ce qu'aux examens organisés par les institutions européennes :
-le top est d'avoir une combinaison comportant des langues latines et germaniques. Ainsi, si je rajoutais l'allemand à ma combinaison, je deviendrais aussitôt beaucoup plus intéressant et je n'aurais aucun mal à me faire un nid à Bruxelles (à supposer que je sois compétent, bien sûr).

Revenons à Anne. Avec Franz, elle a dirigé deux de nos cours de consécutive entre le français et l'anglais. J'ai énormément apprécié l'approche avec laquelle elle aborde l'enseignement de la prise de notes. Anne insiste beaucoup sur le rôle de la mémoire et de la compréhension dans le travail de restitution en consécutive. Bien sûr, les autres profs ont toujours souligné l'importance de la mémoire, mais au fil des semaines nous avons insensiblement recentré toute notre attention sur nos seules notes, si bien que le travail censé être effectué par notre mémoire est passé à la trappe.
Nous avons été très déstabilisés par la méthode d'Anne, qui a révélé nos défaillances de mémoire et notre surdépendance par rapport aux notes. Et cela est très facile à mettre en évidence : prenez un discours assez subtil, qui contienne peu de faits et beaucoup de raisonnements, dans lequel l'orateur marque fortement sa présence et ses opinions ; les notes seules deviennent alors insuffisantes pour capturer les nuances dans l'expression de l'orateur, et carrément contreproductives lorsqu'il s'agit de restituer un raisonnement mal compris parce qu'on était trop occupé à le retranscrire bêtement sur son carnet.
Grâce à Anne, j'ai redécouvert l'importance de ma mémoire, et mon écoute a radicalement changé depuis. Les résultats s'en sont fait tout de suite sentir.

En perfectionnement anglais, cours que j'avais déserté ces derniers temps pour diverses raisons (toutes valables !), nous avons fait des jeux de rôles inspirés du scandale des pertes de données par la Child Support Agency. Chacun devait préparer puis donner un discours sur ce thème.

En simultanée, rien de nouveau. L'objectif reste toujours de faire des phrases complètes même si on omet des informations, et de trouver le temps de décalage par rapport à l'orateur qui nous rend le plus à l'aise. Le principal est de n'ouvrir la bouche que lorsqu'on sait déjà ce qu'on va dire et comment on va terminer la phrase.

Pour finir, vendredi nous avons reçu la visite d'un ancien de Westminster, Frédéric Girard, qui a animé notre Gen Con et la simultanée de l'après-midi. Cela fait 11 ans qu'il travaille à Bruxelles. Il fera partie du jury pour les examens.

En conclusion, je poste mon emploi du temps pour la semaine prochaine, pour donner une idée à ceux que ça intéresse de la charge de travail qui nous est maintenant imposée, avec l'apprentissage en parallèle de la consécutive et de la simultanée (j'ai mis en rouge les cours que je dois suivre, à titre d'exemple).

1 commentaire:

Florian a dit…

Bonjour Aymeric ! Je m'appelle Florian, j'ai 17 ans et je souhaite devenir interprète tout comme toi (si ça n'est pas déjà fait depuis, je ne suis qu'au début de ton blog [ que je dévore d'ailleurs!!]) .
Tout comme toi je suis un peu (beaucoup)dans le flou, je ne sais pas où aller après le bac, en bref je ne sais pas grand chose...
D'où t'est venue l'idée d'aller à Westminster? comment as tu pris contact avec ces interprètes pour t'aider ? Quel était ton niveau de langues au lycée ? Crois tu qu'avec la combinaison Français - Allemand - Anglais, j'aurais mes chances dans une quelconque institution européenne à Bruxelles ?
Comme je ne suis pas sûr de retrouver ton blog après l'avoir lu entièrement, je te laisse mon adresse email avec laquelle tu pourras me répondre (si ça ne te dérange pas bien sûr !) : magical_alchemy@live.fr

Merci d'avance ! (Bon bah moi j'vais continuer la lecture de ton blog en attendant lol)