vendredi 5 octobre 2007

Week 2 : Premiers cours de politique européenne

Nous avons commencé la matinée aux aurores (9h !) avec notre tout premier cours sur l'Union Européenne. L'Université de Westminster étant éparpillée sur plusieurs campus à travers le centre de Londres, on s'est tous retrouvés au campus de Cavendish pour ce cours, qui regroupe les étudiants en interprétation, mais aussi ceux en traduction et en diplomatie.

Le cours est globalement vivant car la prof est assez savante pour bourrer chaque point d'anecdotes très intéressantes. Aujourd'hui on a parlé des grandes étapes qui ont mené l'Europe de la CECA à l'UE que nous connaissons aujourd'hui.
Ce cours aura lieu deux heures par semaine, et sera sanctionné par un examen en janvier, obligatoire pour les élèves désirant faire un Master (avec mémoire, donc) plutôt qu'un "Postgraduate diploma" (pas de mémoire).

Nous sommes ensuite rentrés en groupe au campus principal, pour notre toute première séance de consécutive générale, un exercice que nous ferons tout au long de l'année.
Chaque semaine, un thème est proposé par les profs, et 3 élèves doivent se porter volontaires pour préparer deux discours d'environ 4 minutes chacun (pour le moment ; ils s'allongeront progressivement), qu'ils prononcent ensuite devant toute la classe. Les autres élèves prennent tous des notes, et deux d'entre eux sont désignés pour interpréter l'orateur, l'un après l'autre. Celui qui passe en deuxième quitte la salle pour ne pas être perturbé par l'interprétation du premier. Ensuite, toute la classe commente et compare les deux interprétations (omissions, rajouts, imprécisions, etc.). Enfin nous parlons des éventuels problèmes de notation rencontrés et chacun propose ses petites astuces au reste de la classe.
Les discours du jour ont porté sur :
-les bourdes d'un politicien allemand en visite en Irlande
-les mouvements indépendantistes dans le Caucase
-les difficultés de financement du projet Galileo (que Zoë a jugé trop technique pour nous à un tel stade).

L'après-midi, Zoë s'est occupée de notre culture générale, en nous faisant un topo très général des organisations internationales (ONU, UE, ONG) et de politique internationale. Ensuite on a fait des "devinettes" : chacun devait piocher un papier sur lequel figurait un terme, nom ou expression à expliquer devant la classe. Exemples : gastarbeiter, grand bond en avant, anschluss, Bretton Woods, Abu Mazen, subsidiarité, Thatcher, révolution industrielle...

Quant à Christine, elle part ce soir pour Genève, où elle sera retenue pendant toute la semaine par la session parlementaire de je ne sais plus trop quoi. Elle nous a promis de nous ramener ses notes de consécutive, si elle en fait.

1 commentaire:

Amel a dit…

Bonsoir,
Je saisis cet espace pour vous féliciter de cette initiative fort louable. Les informations que vous communiquez sont très intéressantes pour la future interprète que j'espère devenir.
Bien à vous,
Amel.